DE VOUS A MOI...


"Dans la poussière des mots naissent les rêves"


 

Cette page est la votre.

Vos témoignages parleront mieux de ma pratique et

de mes ateliers que je ne le fais moi-même.

Merci


Écrire commentaire

Commentaires: 3
  • #1

    Marie (mercredi, 14 février 2018 16:14)

    Un jour, au détour d'un salon, j'ai rencontré Virginie et l'arbre de vie. Curieuse, mais aussi à un croisement de ma vie, je suis allée à son atelier pour réaliser mon arbre. Ce fut une expérience très riche et très émouvante qui m'a permis un nouvel élan. Merci Virginie

  • #2

    Annie (jeudi, 15 février 2018 14:57)

    Le bâton de paroles

    Je me souviens d'une vie ancienne
    qui n'est pas si lointaine,
    où le silence était respecté
    lorsque la parole était donnée.
    Assis, en cercle
    nous écoutions l'ami (e)
    à qui le bâton était remis.
    Nous attendions la fin du récit
    puis à tour de rôle
    nous exprimions nos ressentis
    Assis, en cercle.

    J'ai découvert, il y a peu
    un endroit merveilleux
    où chacun dans son rôle
    a retrouvé les pouvoirs délicieux
    du bâton de paroles.
    J'y retourne avec plaisir
    mon coeur peut y sourire
    A tous un grand merci.

    Hommage à Virginie

  • #3

    Laurence (samedi, 10 mars 2018 12:07)

    Je suis arrivée à l'atelier de Virginie avec une histoire de peur tétanisante et envahissante. Au fil de nos conversations j'ai appris à mieux connaître cette peur et surtout à savoir comment agir pour l'éloigner de ma vie. J'ai aussi découvert l'hypnose et je conseille à tout le monde d'expérimenter. Aujourd'hui, je me sens bien avec moi et bien dans ma vie.
    Merci Virginie de votre bienveillance et de ce voyage dans mon histoire.

Catherine

J'ai enfin compris que ma sensibilité pouvait être une autre façon d'envisager ma vie, comme une nouvelle énergie. C'est comme un cadeau que je me fais. Merci de ces rencontres.

                                                                                                              Le chagrin et la grâce


" C’est difficile de s’adresser à quelqu’un pour expliquer ce qu’on a vécu, mais si on passe par le biais de l’œuvre d’art (…), vous devenez le tiers dont vous pouvez parler. (…) Si je fais le détour par l’œuvre, si j’éloigne l’information, je communique mieux avec vous parce que je ne suis plus seul avec mon fracas intérieur. (…) Parce que j’ai réussi à en faire une représentation que l’on peut maintenant partager. On habite enfin le même monde. "   Boris Cyrulnik