"VOIX PUBLIQUE"


"Bien informés, les hommes sont des citoyens. Mal informés, ils deviennent des sujets"


Atelier "Ecrire pour rebondir"

"Le CCAS propose une nouvelle activité d’expression artistique, « écrire pour rebondir ».

6 ateliers pour venir dire son histoire, avec ses mots, dans une ambiance conviviale, accompagnés par Virginie praticienne narrative et Brigitte, assistante sociale.

Le groupe de 5 participants s’est réuni pour le 1er atelier vendredi 11 septembre , dans les locaux de 1 formEL... 1ères rencontres, 1ers échanges, 1ers mots sur le papier……"

Repères "dans la cité" - septembre 2015 -


Salon "Rencontres pour le mieux être"
Salon "Rencontres pour le mieux être"

Très joli moment à La Maison du Théâtre à Brest, vendredi 29 avril pour un atelier suivi du spectacle Létée et d' un échange avec la comédienne et le metteur en scène. A renouveler !

Quelques photos de François Berlivet, chargé des relations avec le public de la Maison du théâtre



 

Un nouveau traitement du stress post-traumatique proposé aux victimes des attentats de Paris

[...]

Écrire pendant six semaines sur son souvenir

"Le stress post-traumatique est un trouble lié à la mémoire, et notamment à la mémoire émotionnelle", a expliqué le Pr Brunet lors d'une conférence de presse organisée à l'ambassade du Canada. Mise au point au début des années 2000, sa thérapie consiste à intervenir sur le souvenir émotionnel "qui va graduellement s'éroder" chez les personnes atteintes de SPT, comme c'est normalement le cas chez une personne non traumatisée, alors que le souvenir factuel de l'événement restera intact.

Pour y parvenir, le Pr Brunet, professeur de psychiatrie à l'université McGill à Montréal, utilise le propanolol, un médicament déjà employé contre l'hypertension et la migraine: le patient est invité à prendre un comprimé une heure avant la première séance au cours de laquelle il doit écrire le récit de son trauma. La semaine suivante, après avoir avalé un nouveau comprimé, il est invité à relire son récit initial et ce pendant six semaines au total à l'issue desquelles le texte ne correspond souvent plus à son ressenti.

Les victimes de SPT sont habituellement traitées par des médicaments antidépresseurs qui peuvent être efficaces à court terme mais qui sont souvent abandonnés au bout d'un certain temps en raison des effets secondaires, selon le Pr Brunet. L'autre traitement est la psychothérapie, mais les rechutes sont assez fréquentes."  Le Monde - avril 2016


                                                                                                              Le chagrin et la grâce


" C’est difficile de s’adresser à quelqu’un pour expliquer ce qu’on a vécu, mais si on passe par le biais de l’œuvre d’art (…), vous devenez le tiers dont vous pouvez parler. (…) Si je fais le détour par l’œuvre, si j’éloigne l’information, je communique mieux avec vous parce que je ne suis plus seul avec mon fracas intérieur. (…) Parce que j’ai réussi à en faire une représentation que l’on peut maintenant partager. On habite enfin le même monde. "   Boris Cyrulnik